HANANE IDIHIA

mail: hanane.idihia@gmail.com

Doctorante en socio-anthropologie à l’université d’Evry Paris-Saclay, chercheure associée à l’université de Gênes (Italie), ingénieure d'étude à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). 

 

Hanane Idihia réalise une thèse en anthropologie  et en sociologie visuelle et filmique au sein de l’université d’Evry Paris-Saclay sous la direction de Joyce Sebag et Stephen Bouquin. Sa recherche doctorale qui prend la forme d’un texte et d’un film sociologique, s'intéresse,  à l’aune de l’exemple des villes minières en déclin  au nord de la France, aux formes de subjectivité entendues comme “espace intime de l’action, de l’énonciation et de l’émotion” dans les moments de rupture historique. Les questions liées à la mémoire et au patrimoine font partie également de ses axes de recherche. 

Elle participe depuis cinq ans à un projet européen avec des chercheurs de l’université de Gêne (Italie) sur les trajectoires migratoires en Europe et plus spécifiquement dans la ville de Calais. Un film est en cours de réalisation avec le sociologue Luca Queirolo Palmas.

Après avoir enseigné la sociologie à l’université pendant cinq ans en France, elle continue à former à la sociologie urbaine, à la sociologie  visuelle et filmique et aux méthodes de recherche en sciences humaines et sociales au sein de plusieurs universités et instituts en France, au Maroc et en Italie.

Actuellement elle occupe le poste d’ingénieure d'étude au sein du LMI AMIR (Laboratoire Mixte International: Activité Minière Responsable au Maroc)  au sein de L’IRD et l’UMR 8586 PRODIG, affectée à la représentation de l’IRD au Maroc et à l’Institut National d’Aménagement et d’Urbanisme (INAU, Rabat).